Visite guidée de l'Ancienne Médina de Casablanca (14/07/2024)

Visite guidée de l'Ancienne Médina de Casablanca (14/07/2024)
Visite guidée de l'Ancienne Médina de Casablanca (14/07/2024)
Visite guidée de l'Ancienne Médina de Casablanca (14/07/2024)
Billets vendus par : CITIZ'ON
Détails

Partons ensemble à la découverte de l'Ancienne Médina de Casablanca.

Si Casablanca est la ville moderne par excellence, on oublie souvent que son site fut occupé par l’homme dès la Préhistoire. Il faudra pourtant attendre le 10e siècle pour voir se développer une petite cité : elle est alors signalée sur les cartes sous les noms de Anfa, Anafa, Anafé, Anifé ou Anafi, déclinaisons d'un mot berbère qui désigne une « petite colline ». La ville devient rapidement un petit port florissant, qui exporte du blé vers l’Espagne et le Portugal. Elle devient en quelques décennies la capitale d’une puissante principauté berbère, celle des Zénètes Berghwatas. Ils fédèrent des tribus de la Tamesna et de la Doukkala, de l’Oum Rbia (Azemmour) au Bouregreg (Salé). Adeptes d’un Islam kharijite, égalitaire et intransigeant, ils tiennent tête aux différentes dynasties régnantes sur le pays jusqu’en 1068. Cette année-là, le conquérant almoravide Youssef Ben Tachfine, qui conduit alors l’unification politique et religieuse du Maroc, assiège et détruit la ville d’Anfa.

S’ensuit alors la première éclipse dans l’histoire de Casablanca. Les Berghwatas sont décimés ou contraints d’embrasser l’Islam orthodoxe et pendant trois siècles, la ville reste à l’état de ruines. A partir du 15e siècle, le site est occupé par un avant-poste de la République corsaire de Salé et les pirates de ce port modeste ne craignent pas d’attaquer les navires marchands espagnols et portugais qui longent la côte. Pour se venger des dégâts incessants causés par les habitants d’Anfa, les Portugais conduisent une expédition punitive en 1468. L’infant Don Ferdinand du Portugal prend alors la tête d’une armada de 50 navires et d’une puissante artillerie et fait raser la ville. Anfa est encore une fois laissée à l’état de ruines.

La ville subit une autre attaque en 1515 et, soixante ans plus tard, à partir de 1575, les Portugais occupent à nouveau Anfa et y édifient une prison entre les marabouts de Sidi Bousmara et de Sidi Belyout. C’est de cette époque que date la première représentation visuelle de la ville dans l’histoire. On peut contempler cette gravure de 1572 à la Bibliothèque Nationale du Royaume, à Rabat : elle nous fait découvrir une petite médina fortifiée mais fantôme, aux monuments qui portent les traces des ravages. En 1755, le tremblement de terre de Lisbonne oblige les Portugais à se retirer.

La ville ne reprend vie que sous le règne du Sultan alaouite Sidi Mohammed Ben Abdellah (1747-1789). Il relève les remparts, dote Anfa d’un dispositif de fortifications et d’artillerie (la Sqala), d’une mosquée (Jemaa Kebir), d’une médersa et d’un hammam. La Médina occupe alors une superficie d’environ 50 hectares et épouse la forme d’un polygone irrégulier d’environ 100 mètres de longueur sur 500 mètres de largeur. Elle est entourée d’une enceinte fortifiée flanquée de tours de guet (les borjs) et percée de portes. C’est sous le Sultan Sidi Mohammed Ben Abdellah que la ville devient « Dar Al Beida » ou « Casablanca ».

La visite va nous amener à parcourir la partie sud-est de la Médina, c’est-à-dire le quartier Makhzen où se trouvaient tous les édifices de valeur parmi les plus anciens de Casablanca : Jemaa Kebir et Jemaa Ould El Hamra, les mausolées de Sidi Allal Al Kairouani, Lalla Taja, Sidi Bousmara et Sidi Belyout mais aussi la résidence du gouverneur, le bureau de la douane et les consulats étrangers. Ce quartier, inscrit au Patrimoine National par le Ministère de la Culture en 2013, présente une très grande diversité architecturale : architecture religieuse, architecture funéraire, architecture militaire, architecture domestique, architecture administrative. Il incarne aussi la tolérance de la cohabitation entre habitants d'origines et de religions différentes. Enfin, il se distingue des cités anciennes avec ses rues et ses constructions qui ressemblent davantage aux villes côtières qu’aux médinas impériales de l’intérieur du pays. Allons ensemble le découvrir !

📆 Dimanche 14 juillet 2024
⏰ Durée : 3 heures
📌 Départ : 10h00
🚶🏻‍♀️ En mode : A pied 🚶‍♀️
🏁 Lieu de rendez-vous : après confirmation

EN CAS D'EMPÊCHEMENT : PAS DE REMBOURSEMENT - PAS DE POSSIBILITE DE REPORT
Vérifiez votre agenda avant de réserver !

Billetterie en mode liste

Sqala de Casablanca
Bd des Almohades, 20100, Casablanca, Maroc
Dimanche 14 Juillet 2024 à 10h00 de 50 à 150 Dh
Billet plein tarif (adultes +18 ans)
Billet plein tarif (adultes +18 ans)
150 Dh
tva incluse 25Dh
Billet demi-tarif (ados et enfants -18 ans)
Billet demi-tarif (ados et enfants -18 ans)
50 Dh
tva incluse 8.33Dh
Organisateur
Logo CitizOn
265 Bd Zerktouni 9ème Etage n°92, 20100, Casablanca, Maroc
Partager
https://www.billetteries.ma/billetterie/visite-guidee-de-lancienne-medina-de-cas-trct
Lien copié dans le presse papier.
Cliquez pour copier le lien


Paiement sécurisé
Tous les paiements sur billetteries.ma sont parfaitement sécurisés et chiffrés avec la technologie SSL.
Adresse
Sqala de Casablanca.
Bd des Almohades, 20100, Casablanca, Maroc

Ça peut vous intéresser
Total 0 Dh